Fri10222021

Last update09:23:53 AM GMT

Back Chronique

Chronique

Mauritanie : 3 milliards du Fonds Spécial anti-Covid non encore affectés

Mauritanie : 3 milliards du Fonds Spécial anti-Covid non encore affectésSenalioune - Le solde actuel du Fonds de solidarité sociale de lutte contre le coronavirus est de 3,136 milliards N-UM soit plus de 30 milliards d’anciennes ouguiyas.

C’est le vice-président du Comité national de suivi de la mise en œuvre dudit Fonds, M. Mohamed Yahya Ould Horma qu’il a livré l’état du Fonds au cours d’une réunion organisée hier jeudi 16 septembre courant par le comité en question.

Les revenus du fonds avaient atteint jusqu’à présent 8,12 milliards de nouvelles ouguiyas, a-t-il affirmé. Le rapport du comité soumis à cette rencontre et exposé pour la troisième fois prend en compte les événements attendus, en particulier ceux liés à la campagne de vaccination.

Il a été révélé à cette occasion que la quantité de doses de vaccins reçues par la Mauritanie s’élève à 674 750 doses et que la Banque mondiale s’est engagée à financer l’achat de vaccins.

Il a été également annoncé la vaccination avec la première dose jusqu’au 31 août 2021 de 567 292 personnes, dont 374 900 personnes ont reçu également la deuxième dose.

Le fonds anti-Covid avait été institué par une décision du Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, et annoncée dans son discours adressé à la nation dans la soirée du 25 mars 2020 afin de faire face à la pandémie de Corona.

Par Oumlbenina Mint Bamba

Mauritanie : 48 structures pharmaceutiques fermées par l’inspection du ministère de la santé

Mauritanie : 48 structures pharmaceutiques fermées par l’inspection du ministère de la santéSahara Médias - Le ministère mauritanien de la santé a ordonné la fermeture de 40 pharmacies pour absence de responsable technique et 7 autres pour un mois pour vente de médicaments d’origine inconnue.

Selon un communiqué du ministère publié ce lundi, l’inspection du ministère a décidé la fermeture définitive d’une pharmacie pour absence d’autorisation.

Le ministère a précisé que l’inspection des pharmacies relevant de l’inspection générale du ministère a effectué, au cours du mois d’août plusieurs opérations de contrôle qualifiées d’inopinées dans les trois wilayas de Nouakchott et Nouadhibou, des inspections qui ont concerné 295 pharmacies dont quatre grossistes.

Le ministre s’est engagé à faire face à toutes les violations dans les domaines de l’importation, le stockage, le transport, la distribution et la vente des médicaments.

Source : Sahara Médias

Covid-19: le variant Delta multiplie les risques d'hospitalisation, selon une étude britannique

Selon une étude britannique, le variant Delta accroit sérieusement les risques d'hospitalisation (image d'illustration).Les personnes infectées par le variant Delta ont deux fois plus de risque d'être hospitalisées pour Covid-19 que celles contaminées par le variant Alpha, conclut une étude britannique publiée samedi.

On savait déjà que le variant Delta, identifié pour la première fois en Inde, était environ 40% à 60% plus transmissible que le variant Alpha, qui avait émergé au Royaume-Uni fin 2020. Mais on disposait encore de peu d'informations sur sa sévérité, même si des données préliminaires en Écosse et à Singapour suggéraient déjà une augmentation du risque d'hospitalisation et de formes graves du Covid-19 avec ce variant.

Un risque multiplié par 2,26

L'étude publiée samedi 28 août dans la revue The Lancet Infectious Diseases établit que les personnes infectées par le variant Delta ont plus de risque de se retrouver sur un lit d'hôpital que celles contaminées par le variant Delta. Les auteurs de l'étude ont analysé les données de plus de 43 000 cas de Covid comptabilisés en Angleterre entre le 29 mars et le 23 mai, période où le variant Delta a commencé à se diffuser outre-Manche.

La proportion de cas liés au variant Alpha (confirmé par séquençage) était de 80% en moyenne sur l'ensemble de la période (99,8% la première semaine, déclinant à 34,8% la dernière), tandis que 20% étaient dus au variant Delta. Les trois quarts d'entre eux (74%) n'étaient pas vaccinés et un quart (24%) n'avait reçu qu'une seule dose, les personnes complètement vaccinées ne représentant que 1,8% des contaminations.

Parmi cette cohorte, 2,3% des cas positifs au Delta ont été hospitalisés dans les deux semaines après leur test positif, contre 2,2% des cas de variant Alpha. Une différence qui peut sembler infime. Mais en retraitant les données pour tenir compte de facteurs connus pour faire varier le risque de forme grave de Covid (âge, groupe ethnique, statut vaccinal), les chercheurs calculent que le risque d'être admis à l'hôpital est multiplié par 2,26 avec le variant Delta par rapport au variant Alpha.

Les patients atteints par le variant Delta étaient notamment plus jeunes, avec un âge médian de 29 ans, contre 31 ans pour le variant Alpha.

L'importance d'une vaccination complète

Étant donné la faible proportion de personnes vaccinées dans la population étudiée, « les résultats de cette étude nous renseignent avant tout sur le risque d'admission à l'hôpital pour ceux qui ne sont pas vaccinés ou partiellement vaccinés », souligne Anne Presanis, co-auteure de l'étude.

« Notre analyse montre que si on ne disposait pas de la vaccination, une épidémie due au variant Delta ferait peser un poids plus lourd sur le système de santé que si elle était causée par le variant Alpha », a souligné Anne Presanis, statisticienne à l'université de Cambridge.

Plusieurs études ont démontré que les vaccins conservaient une efficacité très élevée contre les formes graves de Covid liées au variant Delta, à condition d'avoir une vaccination complète. Leur effet est limité après une seule dose. « Alors que ce variant représente désormais plus de 98% des cas de Covid-19 au Royaume-Uni, il est vital que ceux qui n'ont pas reçu deux doses le fassent le plus vite possible », souligne Gavin Dabrera, co-auteur de l'étude et épidémiologiste à l'agence Public Health England.

(avec AFP)

 

Vaccins anti-Covid : la protection baisse nettement au bout de six mois, selon une étude britannique

Vaccins anti-Covid : la protection baisse nettement au bout de six mois, selon une étude britanniqueLe Figaro - La protection contre le coronavirus conférée par les vaccins de Pfizer/BioNtech et d'Oxford/AstraZeneca diminue notablement au bout de six mois, indique mercredi 25 août une étude britannique, plaidant selon ses auteurs en faveur de campagnes de rappels.

Un mois après avoir reçu la deuxième dose, le vaccin Pfizer permet d'éviter à 88% d'être contaminé par le Covid-19, mais cette protection tombe à 74% après cinq à six mois, selon la dernière analyse de l'étude Zoe Covid.

Pour le vaccin d'AstraZeneca, l'efficacité passe de 77% un mois après l'administration de la deuxième dose à 67% après quatre à cinq mois, affirme l'étude, réalisée à partir de données collectées auprès d'environ un million d'utilisateurs de l'application Zoe, mise en place par un groupe privé du même nom, et analysées par les chercheurs du King's College de Londres et de l'équipe de Zoe.

Ces derniers ont analysé les contaminations survenues entre le 26 mai et le 31 juillet 2021 chez des personnes ayant chargé l'application entre le 8 décembre 2020 et le 3 juillet 2021 après avoir été vaccinés.

«Urgent de prévoir des rappels de vaccin»

La campagne de vaccination britannique, qui a actuellement administré une deuxième dose à 77% des plus de 16 ans, a visé en priorité les personnes âgées et celles considérées comme fragiles ainsi que les travailleurs de la santé. Ces groupes sont donc, selon les chercheurs du King's College, ceux chez qui la protection a le plus diminué. «Dans un scénario catastrophe raisonnable, on pourrait voir une protection inférieure à 50% pour les personnes âgées et le personnel de santé d'ici l'hiver», a estimé le professeur Tim Spector, scientifique à la tête du projet.

Si ce chiffre concerne les contaminations et non les formes graves, cela pourrait se traduire par «une augmentation des hospitalisations et décès» si le pays est soumis à des niveaux de contamination élevés et un variant hautement transmissible. C'est pourquoi le chercheur estime «urgent de prévoir des rappels de vaccin», ce qui impliquerait aussi de réfléchir à la pertinence de la vaccination des mineurs, «en fonction des ressources en vaccins».

Cette question du rappel est désormais envisagée par plusieurs pays, dont le Royaume-Uni qui compte proposer une nouvelle dose aux plus vulnérables à partir de septembre malgré les réticences de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui voudrait privilégier la vaccination des pays pauvres.

Par Le Figaro avec AFP

Covid-19 "25 AOUT 2021" : 3 décès, 266 cas positifs et 299 cas guéris

Covid-19 Essahraa - Le ministère de la Santé a annoncé le mercredi 25 aout courant, avoir enregistré 266 nouvelles contaminations, à la pandémie du Covid-19, au cours des 24 dernières heures.

La dernière mise à jour de la situation épidémiologique a montré également la guérison de 299 cas, confirmés après 2 738 tests de diagnostic.

3 cas de décès au coronavirus ont été malheureusement déplorés au cours de la même période, a fait également savoir le Département gouvernemental dans son bulletin quotidien.

Le tableau du jour de la pandémie du Covid-19 affichait hier mardi 24 aout courant, 4 décès, 194 cas positifs et 284 cas guéris, rappelle-t-on.

 

Covid-19 "23 AOUT 2021" : 4 décès, 204 cas positifs et 253 cas guéris

Covid-19 Essahraa - Le ministère de la Santé a annoncé le lundi 23 aout courant, avoir enregistré 204 nouvelles contaminations, à la pandémie du Covid-19, au cours des 24 dernières heures.

La dernière mise à jour de la situation épidémiologique a montré également la guérison de 253 cas, confirmés après 1 968 tests dont 1 558 TDR et 410 PCR.

4 cas de décès au coronavirus ont été malheureusement déplorés au cours de la même période, a fait également savoir le Département gouvernemental dans son bulletin quotidien.

On constate à travers les cas de décès, de 1 mort pour hier dimanche, après des bilans élevés de 8 à 9 décès par jour, un retour inquiétant à la hausse.

Le tableau du jour de la pandémie du Covid-19 affichait hier dimanche 23 aout courant, 1 décès, 180 cas positifs et 284 cas guéris, rappelle-t-on.

https://essahraa.net/node/26429

 

Réception de plus de 165 000 nouvelles doses du vaccin Astra-Zeneca

Réception de plus de 165 000 nouvelles doses du vaccin Astra-ZenecaAMI - Le ministre de la Santé, M. Sidi Ould Zahaf, a supervisé aujourd'hui, lundi au siège du Programme Elargi de Vaccination dans la wilaya de Nouakchott-sud, la cérémonie de réception d'un nouveau lot du vaccin britannique «Astra-Zeneca», fourni par la République française dans le cadre de l'initiative internationale «Covax» pour soutenir les efforts du gouvernement contre la pandémie de la covid-19.

Cette cargaison se compose de 165 600 doses destinées aux personnes ayant reçu la première dose du même vaccin pour compléter leur vaccination avec la deuxième dose, dans le but de protéger le plus grand nombre de citoyens contre pandémie.

Dans une allocution qu’il a prononcée à cette occasion, le ministre a expliqué que l’arrivée de ce nouveau lot de vaccin Astra-Zeneca, intervient après l’organisation par le ministère de la Santé d’une campagne pour la prise de la première dose de ce vaccin qui a couvert un grand nombre de citoyens, et qui doivent désormais renforcer leur protection par une deuxième dose du même vaccin.

M. Sidi Ould Zahaf a expliqué que ce lot est arrivé au bon moment, avant le l’écoulement du délai prévu entre les deux doses, grâce à un travail acharné, à commencer par la sérieuse volonté de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani qui suit personnellement de près l’évolution de la vaccination du pays. Il convient, a-t-il souligné, de saluer les efforts sans relâche fournis par les équipes techniques du secteur de la santé pour obtenir ces vaccins, et de remercier vivement tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à ce processus et, en particulier, l'Alliance Internationale pour la Distribution de Vaccins «COVAX».

Le ministre a apprécié les efforts du gouvernement français et sa preste réponse à la demande urgente de la Mauritanie, alors que la troisième phase de distribution des vaccins n'était pas programmée en Mauritanie, car les vaccins arrivés dans le pays n'étaient pas utilisés à ce moment-là, notant qu'après la campagne organisée par le ministère, il a fallu mettre le pays sur la liste priorités de distribution de vaccins. Il a remercié le gouvernement français pour avoir répondu à la demande mauritanienne et fourni cette quantité de vaccin en temps opportun, tout comme il a remercié la coalition Covax pour avoir mobilisé cette cargaison et la livrer.

Le ministre a également salué le rôle du représentant du Fonds des Nations Unies pour l'Enfance, qui est chargé de la distribution du vaccin, et du représentant de l'Organisation mondiale de la santé, le partenaire le plus important de la coalition internationale «COVAX».

Il a souligné que dans les prochains jours, la deuxième dose parviendra aux citoyens concernés, expliquant que les comités ministériels se réuniront aujourd'hui et décideront des modalités de répartition et de distribution de ces vaccins dans les plus brefs délais.

Le premier conseiller de l'Ambassade de France dans notre pays, SE M. Benoît Combourieu, a exprimé sa satisfaction pour les mesures importantes prises par la Mauritanie pour parvenir à la généralisation du vaccin à tous les citoyens et résidents.

Il a ajouté que l’arrivée de ce lot de vaccins s'inscrit dans le cadre de la coopération internationale «COVAX» pour la lutte contre la pandémie.

A son tour, le représentant résident du Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF) dans notre pays, SE M. Marc Marc Lucet, a remercié les participants à l'initiative Covacs pour avoir fourni cette nouvelle cargaison de vaccins qui permettra aux citoyens ayant reçu la première dose contre le Covid 19 de prendre la deuxième dose au moment opportun.

Il a apprécié les efforts des autorités mauritaniennes et l'organisation des campagnes, souhaitant qu'elles se poursuivent au même rythme pour limiter la propagation de l'épidémie.

Pour sa part, le représentant de l'Organisation mondiale de la santé dans notre pays, M. Kaboré Patrick, a félicité la Mauritanie à l'occasion de l'obtention de cette importante quantité de vaccins, saluant les résultats obtenus dans la lutte contre la pandémie.

Il a exprimé son espoir que cette nouvelle cargaison de vaccin puisse contribuer aux efforts importants déployés par la Mauritanie pour permettre à ses citoyens de se faire vacciner sur l'ensemble du territoire national.

 

Covid : plus de 277.000 mauritaniens vaccinés lors de la deuxième campagne

Covid : plus de 277.000 mauritaniens vaccinés lors de la deuxième campagneSahara Médias - Le ministère mauritanien de la santé a révélé que la campagne de vaccination contre le coronavirus qui a duré une semaine a permis de vacciner 277.625 personnes.

Le ministère a ajouté que 36.427 personnes ont déjà pris la deuxième dose au cours de la dernière journée après avoir reçu le vaccin Johnson and Johnson dont une seule dose suffit.

Le ministère a précisé que 226.830 personnes ont déjà pris la première dose de vaccin et qu’au cours de la dernière journée de la campagne aucune personne ne s’est fait vaccinée.

Les autorités mauritaniennes ont lancé il y a une semaine une campagne pour vacciner 300.000 personnes contre le coronavirus qui s’ajouteront à 220.000 qui se sont fait vaccinées lors d’une précédente campagne.

La Mauritanie avait reçu, il y a quelques semaines 300.000 doses du vaccin américain Johnson and Johnson dans le cadre du programme COVAX.

Cette campagne de vaccination est la deuxième du genre organisée par la Mauritanie après celle organisée en mai dernier pendant une semaine et qui a permis de vacciner 150.000 personnes.

Source : Sahara Médias

Covid-19 : Enregistrement de 370 guérisons, 6 décès 262 nouveaux cas testés positifs au coronavirus

Covid-19 : Enregistrement de 370 guérisons, 6 décès 262 nouveaux cas testés positifs au coronavirusAMI - Le ministère de la Santé a annoncé mercredi soir, l'enregistrement de 370 guérisons, 6 décès 262 nouveaux cas testés positifs au coronavirus, au cours des 24 heures précédentes.

Avec ces nouveaux résultats, le cumul est de 30897 cas testés positifs au coronavirus dont 27042 guérisons et 653 décès. Les nouveaux cas se répartissent ainsi :

Guérou :3 Kiffa :2 Monguel : 1 Bababé : 1 Maghta Lahjar : 5 Boutilimit : 9 Méderdra : 3 Ouad Naga : 4 Rosso : 2 Aoujeft : 3 Atar : 13 Ouadane : 2 Chami : 9 Nouadhibou : 31 Moudjéria : 6 Sélibaby : 1 Fdérick :1 Zouérate :11 Akjoujt : 3 Bénichaab : 1 Ksar : 6 Sebkha : 2 Tevragh Zeïna : 36 Dar Naïm : 22 Teyarett : 22 Toujounine : 14 Arafat : 33 El Mina : 2 Riyad : 14

Source : AMI