Sun07252021

Last update09:18:31 AM GMT

Back Santé Santé Santé en Mauritanie 58 millions de dollars de la Banque Mondiale à la Mauritanie

58 millions de dollars de la Banque Mondiale à la Mauritanie

La Banque Mondiale a accordé à la Mauritanie deux financements s’élevant à 58 millions de dollars soit 2 miliards 90 millions  MRU.Cette enveloppe est  destinée au financement de la deuxième phase du projet d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS II) ainsi qu’à l’appui du système national de filets de protection sociale, sous forme de don.

Le premier projet (45 millions UD $)a pour objectif de renforcer la résilience des pasteurs et des agropasteurs dans certaines zones ciblées de la  région du Sahel.Tandis que le second projet vise à renforcer l’efficacité et l’efficience du système national de filets de protection sociale, de même que la protection des ménages pauvres et vulnérables, notamment les réfugiés et les  communautés d’accueil, et ce par des transferts sociaux ciblés.

Le ministre des Affaires Economiques et de la Promotion des secteurs productifs, Kane Ousmane et Mme Cristina Isabel Panasco Santos représentante résidente de la   Banque Mondiale en Mauritanie ont procédé, vendredi 28 mai, à la signature des deux conventions. Saisissant la circonstance, le ministre  a exprimé à Madame la Représentante de la Banque Mondiale les vifs remerciements du peuple et du gouvernement mauritaniens pour le ‘’niveau et la qualité de l’engagement de la Banque Mondiale auprès de notre pays en vue d’asseoir les bases d’un développement socio-économique durable’’.

Pour le ministre, ‘’le sous secteur de l’élevage, auquel un département à part entière vient d’être dédié, présente un important potentiel de croissance pour le pays. Il fait vivre des dizaines de milliers de ménages et génère des retombées positives pour la société dans son ensemble’’.

Toutefois, précise Kane, ‘’plusieurs obstacles continuent cependant d’entraver un développement durable du secteur. Il en est de la faiblesse des capacités des services vétérinaires régionaux, des conflits autour des ressources naturelles, de la faible valeur ajoutée des produits, du manque d’infrastructures. C’est à ces insuffisances que la deuxième phase du projet PRAPS vient s’attaquer ’’.

Le deuxième financement (13 millions US $) est destiné à appuyer la Stratégie Nationale de Protection Sociale. Plus de 200.000 ménages pauvres et vulnérables ont été inscrits dans le Registre social. Des dizaines de milliers de ménages bénéficient à titre gracieux  des services de l'assurance-maladie.

‘’La signature de ces conventions est un nouveau jalon de la coopération multiforme qui lie la Mauritanie au groupe de la Banque Mondiale ", fait remarquer Kane Ousmane.

Source : Le Calame