Tue08042020

Last update09:44:46 AM GMT

Back Sport Sport Sport en Mauritanie

Santé en Mauritanie

Le ministère des Affaires islamiques appelle au respect des mesures de précaution à l'occasion de l'Aïd al-Adha

 

Le ministère des Affaires islamiques appelle au respect des mesures de précaution à l'occasion de l'Aïd al-AdhaAMI - Le ministère des Affaires islamiques et de l'Enseignement originel a appelé les imams et les prédicateurs à insister auprès des fidèles sur la nécessité de s’en tenir rigoureusement aux mesures de prévention à l‘occasion de la fête bénie de l'Aïd Al-Adha.

Dans un communiqué, dont l'Agence Mauritanienne d’Information a reçu une copie jeudi, le ministère a exhorté les citoyens à assumer leur responsabilité religieuse et morale, à se prémunir et à protéger les autres contre le risque de contracter le coronavirus.

Le communiqué a rappelé la fatwa des grands érudits, qui autorise l’espacement des fidèles dans le rang pendant la prière et dispense les personnes âgées et celles qui sont atteintes de maladies chroniques, d’assister aux prières en groupe.

Source : AMI

Mattel offre l’accès gratuit aux plateformes d’enseignement à distance

Dans le cadre de ses efforts d’aide à la lutte contre la propagation du Covid-19 en Mauritanie et afin de soutenir les autorités publiques dans leur volonté d’assurer la continuité des cours pour les élèves et étudiants mauritaniens surtout en cette période d’examens, Mattel offre à ses abonnés un accès gratuit aux plateformes d’enseignement à distance.

La plateforme d’enseignement à distance du secondaire « Taalimi », accessible via application ou directement sur le site www.elearning.gov.mr, ainsi que le service d’enseignement en ligne « Google Classroom », utilisé par les écoles et universités pour les cours sur Internet, sont désormais accessibles gratuitement pour les abonnés Mattel.

Mattel confirme avec cette offre exceptionnelle son statut d’entreprise Responsable jouant pleinement son rôle citoyen en cette période de crise sanitaire et d’acteur majeur dans la transformation numérique du pays.

Après le lancement de son application mobile et des offres « Mechili » visant à encourager la recharge électronique, l’accès gratuit aux plateformes d’enseignement à distance constitue une autre étape franchie par Mattel dans le cadre de sa stratégie de visant à améliorer l’expérience client et offrir à ses clients des services de qualité à travers notamment la digitalisation de ses offres et produits.

Covid-19 : Le ministère de la santé adopte une nouvelle stratégie pour accompagner les derniers développements

 

Covid-19 : le ministère de la santé adopte une nouvelle stratégie pour accompagner les derniers développementsAMI - Six nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés vendredi dans le pays.

Il s'agit de de 5 cas à Nouakchott et d'un cas dans la wilaya de l'Assaba. Les nouvelles infections portent le nombre des malades atteints par le coronavirus en Mauritanie à 26 personnes.

La propagation de la pandémie du Covid-19 et sa présence dans différentes localités exigent de faire preuve de prévoyance, de vigilance et de respect des mesures de prévention annoncées par les pouvoirs publics pour faire face à la maladie.

Dans ce cadre, le directeur de la santé publique au ministère de la santé, Dr Sidi Ould Zahaf a indiqué que le département de la santé a adopté une nouvelle stratégie pour faire face à la nouvelle situation épidémiologique marquée par la prévalence du virus au sein de la société au niveau local alors qu'elle était limitée jusque là à l'infection de personnes venant de l'étranger.

Il a ajouté, dans une rencontre avec l'AMI, que le département avait adopté une nouvelle stratégie globale de contrôle épidémiologique du virus, après l'apparition du 7eme cas, partant du fait que les cas enregistrés étaient limités à Nouakchott.

Il a précisé que la nouvelle orientation a pour objectif de déterminer les cas épidémiologiques de la capitale et de déterminer toutes les personnes contacts en vue de les soumettre aux tests pour ensuite isoler les personnes devant être confinées.

Le directeur a précisé que certains cas ou même la majorité des cas ne nécessitent pas de traitements et ne présentent pas de signes de la maladie bien qu'ild portent le virus.

Il a en outre souligné que les mesures prises permettront de procéder à une évaluation de la situation et d'actualiser la stratégie élaborée auparavant en vue de son application suivant la nouvelle situation épidémiologique.

S'agissant des infrastructures et des équipements médicaux nécessaires pour accompagner une éventuelle propagation du coronavirus, le directeur a affirmé que l'hôpital des maladies contagieuses, ouvert récemment, reçoit les personnes atteintes du virus, soulignant qu'ils dispose des moyens lui permettant de prendre en charge les malades.

En réponse à certains citoyens demandant d'accéder aux lieux de confinement pour avoir contacté les malades, le directeur a précisé que toutes les mesures relatives aux personnes contacts de tous les cas cités plus haut ont été prises, soulignant que ces mesures se poursuivent pour isoler toutes les personnes contacts et les soumettre aux tests.

En réponse à certaines personnes appelant à rendre disponibles les masques de protection et les moyens de désinfection, le directeur a noté que le département de la santé donne la priorité, dans ce cadre, aux équipes médicales en premier lieu.

En ce qui concerne la possibilité de déterminer si les premières personnes ou la première personne atteintes par le virus sont parmi les infiltrés arrivés à Nouakchott, le directeur a indiqué que la mission du secteur de la santé est de préciser les dangers pouvant découler de l'entrée dans le pays dans la conjoncture actuelle.

Dans le cadre de l'évaluation de la situation épidémiologique actuelle, le directeur a précisé que le coronavirus se propage très vite et que le danger existe encore, surtout à Nouakchott.

En réponse à une question relative à la non application des mesures de prévention de la part de certains citoyens, surtout que la fête d'El Fitr est très proche, Dr Sidi Ould Zahaf a souligné que le respect des mesures de prévention est le seul espoir d'éviter la propagation de la pandémie, appelant les parents à faire preuve de prévoyance et de vigilance.

Il a, dans ce cadre, affirmé que la pandémie existe au sein de la société, ce qui exige, a-t-i dit, des citoyens, des organisations de la société civile, des notables et des élus d'évaluer la situation actuelle, de revoir les mesures prises et de les respecter, précisant, à ce sujet, que le fait de rester dans les maisons et le suivi des mesures préventives sont le meilleur moyen utilisé par le monde entier pour éradiquer le Covid-19.

Source : AMI

Le résultat de l’examen du ministre de la santé est négatif (SOURCE)

Le résultat de l’examen du ministre de la santé est négatif (SOURCE)Tawary - L’on apprend d’une source fiable que le résultat du dépistage réalisé, ce jeudi 14 mai, en fin d’après-midi, pour le ministre de la santé, Dr Nedhirou Mohamed Hamed, est négatif.

Le même résultat est valable pour les autres membres de l’administration qui étaient avec lui lors de la rencontre avec l’un des cas testé positif, précise la source.

Nous rappelons que le ministre et ses proches collaborateurs avaient annoncé leur confinement sanitaire volontaire durant la durée initialement fixée et de passer les analyses du convid-19 pour s’assurer de leur état de santé.

Il importe de souligner que la Mauritanie a enregistré tout dernièrement 10 nouveaux cas du coronavirus dont 1 à Amourj à l’Est du pays et 9 à Nouakchott.

Depuis son lieu de confinement, il était en direct par téléphone avec la télévision El Mouritaniya, et il a profité de l'occasion pour appeler les citoyens à plus de responsabilité afin d'éviter la propagation du virus.

Il a insisté sur l'application des mesures imposées dans le plan de riposte qui sont le lavage des mains avec le savon, le port du masque dans les lieux publics, la distanciation physique et de limiter ou même d'éviter les sorties inutiles.

Le ministre a rappelé à la fin de sa communication que la meilleure méthode est la prévention de cette maladie.

Source : Tawary (Mauritanie)

Le ministre mauritanien de la santé : "pas d’allègement des mesures de prévention mais elles seront encadrées"

 

Le ministre mauritanien de la santé : Saharamédias - Dans une déclaration faite par téléphone, depuis son lieu de confinement, le ministre a dit que le gouvernement ne remettra pas en cause l’allègement des mesures de prévention mais qu’il les encadrera.

Dans cette déclaration faite à la télévision nationale, Dr Nadhirou O. Hamed a dit que les marchés ne seront pas fermés mais que les autorités n’autoriseront pas leur accès aux personnes qui ne portent pas des masques avec obligation de laver les mains, le matériel nécessaire pour cela sera disponible sur place.

L’horaire du couvre-feu ne sera pas modifié a dit le ministre mais les autorités seront fermes quant au respect rigoureux de son application.

Le ministre qui estime que la pandémie évoluera dans les prochains jours a demandé aux populations de multiplier les mesures de prévention comme par exemple le lavage des mains, le port de masques et le respect de la distanciation.

Le ministre de la santé a enfin déclaré que la décision de multiplier les tests dans les prochains jours a été prise de même que la recherche de cas éventuels de la maladie.

Source : Saharamédias

Mauritanie : la prière du vendredi de nouveau suspendue

Mauritanie : la prière du vendredi de nouveau suspendueSaharamédias - Le ministère mauritanien des affaires islamiques et de l’enseignement originel a annoncé jeudi la suspension de la prière du vendredi après la découverte de nouveaux cas du coronavirus.

Dans une déclaration faite à la chaîne nationale Al Mouritania, le ministre des affaires islamiques et de l’enseignement originel Dah O. Amar Taleb a dit que la suspension de la prière du vendredi est une nécessité qu’on se doit de respecter car elle a été prise en concertation avec les Oulémas et les médecins.

Ce jeudi la Mauritanie a enregistré quatre nouveaux cas du coronavirus, portant à 20 le nombre de malades recensés dans le pays depuis la mi-mars dernier.

Selon une dépêche de l’AMI, citant des sources médicales, deux parmi les cas découverts jeudi soir ont été en contact avec la malade testée positive mercredi à Teyarett.

La même source précise que le troisième cas a été découvert chez une femme âgée de 80 ans à Nouakchott, tandis que le quatrième a été découvert chez une personne en confinement dans la moughata d’Amourj, au Hodh Chargui.

Source : Saharamédias

Décès du 9ème cas de coronavirus

Décès du 9ème cas de coronavirus AMI - Le décès du 9ème cas de coronavirus en Mauritanie a été annoncé, mardi soir, par le ministère de la Santé, dans un communiqué parvenu à l’AMI.

Il s’agit d’un citoyen mauritanien âgé de 63 ans et gérant d’une épicerie à Tevragh-Zeina. Il souffre de la maladie depuis trois jours.

A cette occasion, le ministère renouvelle aux citoyens la nécessité de se conformer aux mesures préventives: lavage répétitif des mains au savon, port de masques et distanciation dans les lieux publics.

Le patient avait fait le déplacement entre deux cliniques privées et bénéficié du traitement, sans subir de test de dépistage de coronavirus ou renouer de contacts avec l’unité spéciale du ministère de la santé pour le suivi de la pandémie, ce qui démontre le non-respect des instructions du ministère de la santé par les formations sanitaires.

L’épicerie a été encerclée, ses employés et les membres de la famille du décès sont confinés.

Le ministre poursuit les investigations pour identifier les personnes qui avaient effectué des contacts avec le décès pour les arrêter et placer en quarantaine.

Source : AMI

 

Mauritanie : importante pénurie des médicaments pour les maladies chroniques

Mauritanie : importante pénurie des médicaments pour les maladies chroniquesSaharamédias - Des sources médicales ont révélé à Sahara Medias que d’importantes pénuries de médicaments pour maladies chroniques sont perceptibles au niveau de bon nombre de pharmacies du pays, une information que le reporter de Sahara Medias a pu vérifier dans la majorité des pharmacies.

Des blogueurs ont annoncé sur les réseaux sociaux un manque pressant de plusieurs médicaments notamment ceux utilisés pour les maladies de l’hypertension, le diabète et les maladies cardiovasculaires.

Une activiste sur les réseaux sociaux, Arbiya Sidi O. El Moctar a écrit que le ministre de la santé, Dr Nadhirou O. Hamed l’avait contacté il y a quelques jours et promis une solution au problème au cas où les choses redeviendraient normales eu égard à la situation dans le monde qui a influé sur l’approvisionnement du pays en médicaments.

Sahara Medias a pu obtenir de sources médicales la liste des principaux médicaments en rupture dans les pharmacies de Nouakchott.

Ci-dessous cette liste :

Coveram 10/10

Coveram 5/10

Miorel 4mg

Coltramyl 4mg

Amarel 2mg

Amarel 3mg

Oroken 40mg

Oroken 100mg

Oroken 200mg

Orelox 40mg

Tenordate

Tegretol lp 400mg

Cardiensel 2,5mg

Cardiensel 5mg

Cardiensel 10mg

Cardix 6,25mg

Co-losar 50mg medis

Co-losar 100mg medis

Losar 50mg medis

Losar 100mg medis

Capril 50mg cp

Capril 25mg cp

Nootropyl AB

Fumafer pouder

Omix lp 0,4

Utrogstan 200mg

Utrogestan 100mg

Progestoron inj

Advil sp

Adalat 20mg

Adalat 10mg

Loxen inj

Lasilix 500mg

Dilaclan 250mg sp

Maxidrol pmd

Ciloxan pmd

Ventolin Sp

Physiomer

Rulid 150mg

Ferroatoran sp

Pectogen sp

Pivalon 1%

Amlor 10mg

Amlor 5mg

Genpres 5mg

Genpres 2,5mg

Triatec 10mg

Triatec 5 mg

Intetrex cp

Risinia 4mg

Titanirein sipo

Titanorein pmd

Anti-Himoroid pmd

Anti-Himoroid sipo

Aldomet 250mg

Metformina 850mg basi

Duotrav collyre

Avomas 5mg cp

Largatil 25mg

Celebrex 100mg

Celebrex 200mg

Profenid pmd

Larmabak Collyre

Atropina 1% Collyre

Isoptin 240mg Lp

Normacol Ad

Normacol Enf

Clomogen

Capen 25mg

Frakidex pmd

Progestogel

Plavix 75 mg

Coveram 5/5

Insuline Novomix stylo

Insuline Novorapide stylo

Source : Saharamédias

 

Coronavirus/2e cas confirmé : «ne paniquez pas et gardez votre calme », lance le ministre de la santé

Coronavirus/2e cas confirmé : «ne paniquez pas et gardez votre calme », lance le ministre de la santéLe ministre mauritanien de la santé Mohamed Nedhirou Ould Hamed s’est voulu rassurant après la découverte ce mercredi 18 mars d’un deuxième cas de coronavirus en Mauritanie.

« Je profite de l’occasion pour rappeler à la population l’importance de ne pas paniquer, de garder son calme et de respecter les mesures d’hygiène en particulier le lavage répété des mains et d’éviter les attroupements » a dit le ministre de la santé lors d'un point presse.

« L’état de la santé de la patiente est stable et a été isolé dans des sites d’isolement prévu à cet effet. La famille contact restera confinée durant 14 jours », a en outre affirmé Mohamed Nedhirou Ould Hamed.

Le premier cas de coronavirus en Mauritanie a été découvert vendredi 13 Mars. Depuis, le gouvernement a pris une batterie de mesures pour faire face à la pandémie. Les dernières en date touchent 8 points. Parmi ceux-ci, l’annulation depuis ce mardi 17 mars de tous les vols en provenance de l’étranger.

Par La rédaction de Cridem
Source : Rédaction de Cridem

 

Nouadhibou : des dizaines de voyageurs mis en quarantaine

Nouadhibou : des dizaines de voyageurs mis en quarantaineSahara Médias - Les autorités médicales de la ville de Nouadhibou ont mis ces derniers jours en quarantaine des dizaines de voyageurs pour une durée de 14 jours dans le cadre des mesures préventives pour empêcher l’entrée sur le territoire de tout cas suspect de coronavirus.

Parmi ces personnes tenues à l’isolement des chiliens, un espagnol et un algérien, arrivé à bord d’un vol en provenance d’Espagne, en plus de 12 marocains expédiés dans leur pays par voie terrestre.

Selon nos sources les autorités locales ont pris toutes les mesures adéquates lors du transfert de ces personnes vers le kilomètre 55 par ambulance où des services médicaux les ont mis en quarantaine.

Pendant ce temps on s’attend à ce que 14 ressortissants chinois, arrivés en Mauritanie le 5 mars et mis depuis lors en isolement, soient libérés dans deux jours s’ils s’avèrent qu’ils n’ont pas contracté la maladie.

Source : Sahara Médias (Mauritanie)

 

Coronavirus: Des hôtels de confinement à Nouakchott

Coronavirus: Des hôtels de confinement à NouakchottLe Calame - Dans une déclaration à l'agence mauritanienne d'information, le ministre de l'équipement et des transports, Mohamedou Ahmedou M'haimid a déclaré que le gouvernement a réservé des hôtels pour le confinement de tous ceux qui viennent de pays où le coronavirus s'est propagé, indiquant que toutes les dispositions logistiques ont été prises pour permettre un séjour agréable aux confinés.

Selon le ministre, la commission logistique, issue du comité interministériel présidé par le premier ministre pour suivre la propagation du virus, a prévu tout le nécessaire pour que les personnes soumises au confinement se sentent à l'aise.

Depuis la déclaration du cas zéro en Mauritanie, le gouvernement à travers un comité interministériel a pris plusieurs décisions visant à tout mettre en œuvre pour limiter au maximum la propagation de ce virus qui a mis depuis quelques semaines toute la planète en alerte maximale.

Parmi ces mesures, il y a entre autres : la fermeture de tous les établissements d'enseignement public et privé de tous les niveaux, l'annulation de toutes les manifestations publiques, la limitation des points de passage pour rentrer en Mauritanie qui passent de 35 à huit, le confinement systématique de toutes les personnes venant des pays où le virus s’est déjà propagé et l'arrêt de tous les vols à partir du mardi 17 mars.

Dans une conférence de presse organisée dimanche 15 mars, le ministre de la santé a promis toute la transparence sur la question du coronavirus en Mauritanie et assuré que la situation du cas zéro est stable.

Enfin, pour éviter les fakenews sur le virus qui peuvent créer une grosse frayeur au sein des populations, le comité interministériel, par la voix du ministre de la santé, a mis en garde les propagateurs de fausses informations contre lesquels les autorités séviront sans aucune pitié.

Source : Le Calame (Mauritanie)

 

 

Nouadhibou : Manifestations contre la construction d’une usine de traitement de l’Or à Chami

Nouadhibou : Manifestations contre la construction d’une usine de traiement de l’Or à Chami Adrar-Info - Des dizaines de « militants de Nouadhibou » sont sortis à midi ce 1er février pour protester, devant la Wilaya contre la levée de l’arrêt de la construction d’une fabrique d’or affiliée à la société « Kenz Mining », dans la ville de Chami.

Les manifestants ont lancé des slogans appelant les autorités à arrêter la construction urgente de cette usine, qu’ils accusent de nuire aux habitants de la ville et de son environnement, car, utilisant du « cyanure » pour extraire l’or du sol et des pierres.

Selon une source de haut rang, le Hakem de Nouadhibou, Sid Ahmed Ould Hwaibib, a rencontré les manifestants auquel ils ont remis leurs revendications …

Les autorités avaient rendu, au milieu de l’année dernière, un ordre d’arrêter la construction de l’usine susmentionnée suite aux protestations dans les villes de Chami et de Nouadhibou refusant sa construction …

Certains activistes avaient partagé, récemment, une déclaration qu’ils ont attribuée à Kenz Mining, dans laquelle, il a annoncé que l’arrêt avait été levé et que les travaux à l’usine commenceraient bientôt.

Source : www.ndbactu.net
Traduit par Adrar.info


 

Coronavirus : le ministère mauritanien de la santé rassure

Coronavirus : le ministère mauritanien de la santé rassureSaharamédias - Le ministère mauritanien de la santé a affirmé lundi qu’aucun cas de « Coronavirus », largement répandu en Chine et dans d’autres pays, n’a été enregistré en Mauritanie, ajoutant que toutes les dispositions sont prises au niveau des équipes médicales.

Dans un communiqué publié par l’agence mauritanienne d’information, le ministère de la santé déclare que la situation sanitaire dans le pays est saine, sans aucun cas suspect de « Corona ».

Le ministère a révélé les dispositions prises dès l’annonce de la pandémie, d’abord la mise sur pied, au niveau du ministère, d’une cellule multidimensionnelle chargée de suivre les évolutions de la maladie, de proposer les mesures nécessaires afin de sécuriser les entrées au pays de personnes suspectes et de suivre la situation sur le terrain.

Le communiqué ajoute que cette cellule est à pied d’œuvre en permanence et établi quotidiennement un rapport sur la situation sanitaire et le contrôle au niveau des points d’accès au pays.

Des caméras thermiques destinées à découvrir la maladie ont d’ores et déjà été installées aux aéroports de Nouakchott et Nouadhibou, au point de passage du kilomètre 52, tandis que d’autres seront prochainement installées à Rosso pour les contrôles à l’entrée sur le territoire national.

Le ministère a par ailleurs constitué un réseau de communication entre tous les hôpitaux, dispensaires et autres points de santé afin de permettre un échange d’informations entre ces structures.

La cellule mise en place par le ministère échange les informations relatives à la maladie avec les organisations internationales concernées.

Cet ensemble de mesures, estime le ministère, est à même de permettre un suivi rigoureux et immédiat de la situation à tout moment.

Source : Sahara Médias (Mauritanie)

 

Hospitalisation d’un citoyen chinois à Nouakchott

Hospitalisation d’un citoyen chinois à NouakchottAl-akhbar – Un ressortissant chinois a été hospitalisé à Nouakchott, à la suite d’un rhume, ont révélé des sources, selon lesquelles, le citoyen chinois subira des examens pour s’assurer qu’il n’est pas atteint du coronavirus, qui s’est propagé en Chine ses derniers mois.

Le ressortissant chinois interné est arrivé le 19 janvier courant en Mauritanie en provenance de Chine, indique-t-on.

Le ministre de la Santé a tenu lundi 27 janvier courant une réunion avec les représentants des cliniques privées dans la capitale, au cours de laquelle, il les a appelé à la vigilance.

L’ambassade de Mauritanie en Chine avait appelé dernièrement les mauritaniens résidents dans ce pays à faire preuve de prudence et à appliquer les mesures spéciales pour empêcher la propagation du coronavirus.

Traduit de l’Arabe par Cridem
Source : Al-akhbar (Mauritanie)

Plus de 600 cadres de santé dépêchés vers les différentes wilayas du pays

Plus de 600 cadres de santé dépêchés vers les différentes wilayas du paysSaharamédias - Le ministère de la santé a entamé vendredi l’envoi d’équipes médicales complètes vers les wilayas de l’intérieur du pays.

Les équipes sont composées de 668 cadres, dont des spécialistes, des médecins généralistes, des dentistes, des sages-femmes et des techniciens de santé, mutés vers des directions régionales de santé, les centres et les points de santé pour une période de trois ans.

Prenant la parole lors de la cérémonie, le secrétaire général du ministère de la santé Ahmed Salem O. Bouhedda a appelé les concernés au respect de la profession à la discipline s’engageant à les mettre dans les meilleures conditions possibles pour leur permettre de remplir leurs missions.

Le directeur des ressources humaines du ministère a déclaré que le département a décidé d’affecter les sortants des écoles de santé et les cadres de santé récemment recrutés, 668 au total, à l’intérieur du pays pour une durée de trois ans.

Il a ajouté que ce nouveau personnel contribuera à l’amélioration des soins de santé dans les points reculés du pays longtemps dépourvus de soignants.

Source : Sahara Médias (Mauritanie)

Mauritanie: voici les mesures d’urgences prises pour améliorer la qualité du système de santé

Mauritanie: voici les mesures d’urgences prises pour améliorer la qualité du système de santéLe360 Afrique - Le ministre mauritanien de la Santé, le Dr Nazhirou Hamid, vient d'effectuer une tournée dans plusieurs régions du pays pour constater de lui-même les énormes failles du système de santé du pays, confronté à de nombreuses difficultés.

C’est dans ce contexte qu’un communiqué publié hier, mardi 26 novembre 2019, du ministère qu'il dirige depuis début août dernier, annonce «la mise en œuvre de plusieurs mesures urgentes pour assurer la qualité des services de santé».

Il s’agit de «l’identification des causes de décès survenant au sein des structures publiques et privées de santé, naturels ou dûs à une erreur médicale, en vue de déterminer la responsabilité du personnel.

La mise en œuvre d’une loi adoptée en 2010, et jusqu'ici restée en suspens, relative à la régulation du travail dans les établissements de santé, tant publics que privés, opérant dans les domaines du traitement, des médicaments ou des laboratoires.

Celles-ci porte également sur le contrôle de la qualité des médicaments à toutes les étapes, de l’origine de la fabrication au consommateur et soumet les pharmacies à plusieurs exigences de contrôle».

Par ailleurs, ce document du ministère de la Santé informe que l’Aéroport International «Oum Tounsy» et le Port Autonome de Nouakchott (PANPA) dit «Port de l’Amitié» sont désormais les seules portes d’entrée autorisées pour l'importation des produits pharmaceutiques sur le territoire national.

Cette déclaration émanant du ministère de la Santé annonce également «une vaste campagne de lutte contre les médicaments périmés, au cours des dernières semaines, avec, pour la première fois, la destruction de 100 tonnes [de ces médicaments, Ndlr] brûlés pour éviter leur retour sur le marché».

Le profil sanitaire de la Mauritanie «est encore marqué par la domination des maladies infectieuses et parasitaires, quoi que les pathologies non transmissibles, en particulier les maladies cardiovasculaires et le diabète, aient pris de l’ampleur au point de devenir un problème de santé public préoccupant», indique, par ailleurs, un rapport d’experts.

Selon ces experts, les principales causes des consultations sont celles d'habitants d’un pays en développement, dans un environnement tropical (infections respiratoires aigües, paludisme, diarrhées….», explique ce document.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya
Source : Le360 Afrique (Maroc)

 

 

Le ministre de la Santé annonce de nouvelles décisions à partir d’Aleg

Le ministre de la Santé annonce de nouvelles décisions à partir d’AlegAl-akhbar – Le ministre de la santé Dr Nedhirou Ould Hamed a annoncé de nouvelles mesures à partir d’Aleg, la capitale de la wilaya du Brakna.

Le président Mohamed Ould Ghazouani a chargé les membres du gouvernement de prendre toutes les décisions qu'ils jugent nécessaires pour la réforme, ce qui rend impensable et impossible tout recul sur ces mesures, a-t-il dit. Cette déclaration a été faite ce samedi 23 Novembre lors d'une réunion à l'Hôpital d'Aleg.

L'Etat a décidé de généraliser à tous les étudiants des établissements privés la formation dans les Ecoles de santé et l’arrêt de recrutement dans le secteur pendant les trois prochaines années, afin de circonscrire l’inscription aux sortants libres de ces Ecoles de santé, estimés à 3.000, a expliqué le Ministre de la Santé.

Une mesure qui doit s’accompagner de l’interdiction faite aux médecins officiels d’exercer la profession en dehors des structures sanitaires dans lesquelles ils travaillent, a affirmé le ministre de la santé. "Ce qui contraindra les cliniques et les pharmacies à s’appuyer sur les sortants libres", a-t-il dit.

Imposer le travail à l’intérieur pendant trois ans aux sortants est une décision irréversible, a affirmé le ministre, selon lequel, le tirage au sort pour le Hadj au cours des deux prochaines années sera strictement réservé au personnel en service à l’intérieur comme d’ailleurs la prime d’éloignement dont ils seront les seuls à en bénéficier en plus d’une formation continue à titre d’incitation.

Par Al-akhbar,
Traduit de l’Arabe par Cridem
Source : Al-akhbar (Mauritanie)

 

 

Mauritanie : adhésion des populations aux réformes du nouveau ministre de la Santé

Mauritanie : adhésion des populations aux réformes du nouveau ministre de la SantéApanews - Les réformes annoncées par le nouveau ministre de la Santé mauritanien, Mohamed Nedhirou Hamed, bénéficient déjà d’un vaste élan de solidarité au sein de la population, a-t-on constaté à Nouakchott.

Cette solidarité a pris diverses formes allant des hashtags aux articles de presse, en passant par les sit-in de soutien organisés devant le ministère de la Santé et les clips musicaux favorables auxdites réformes.

Celles-ci comprennent notamment l’obligation de rigueur dans le traitement des malades, la gratuité des soins dans les services d’urgence et la lutte contre les médicaments falsifiés dont une grande partie inonde depuis des années le marché pharmaceutique du pays.

Mais la mesure phare de ces réformes réside dans la réglementation des pharmacies qui poussent comme des champignons dans les grandes villes mauritaniennes, surtout à Nouakchott, sans contrôle au niveau de leur contenu et de leur personnel.

M. Hamed, nommé au sein du premier cabinet désigné par le nouveau président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a notamment décidé d’appliquer la loi fixant à 200 mètres la distance minimale séparant toute pharmacie et le plus proche centre médical.

Mais cette mesure a été aussitôt rejetée par les investisseurs dans le secteur pharmaceutique. Ils se trouvent essentiellement à proximité des principales structures médicales à Nouakchott comme le Centre hospitalier national, l’hôpital militaire ou encore l’hôpital Cheikh Zayed et l’hôpital de l’Amitié.

Leur argumentaire repose sur le fait qu’ils redoutent des pertes de milliards d’ouguiyas injectés dans ce secteur, pouvant mettre par ailleurs au chômage des centaines d’employés.

Toutefois, le nouveau ministre reste ferme et est déterminé à mettre en œuvre ses réformes ou rendre le tablier au cas échéant.

Selon un communiqué rendu public mercredi soir à Nouakchott, le ministère de la Santé a réaffirmé sa « détermination à appliquer le règlement ». Se disant prêt à assumer « ses responsabilités», il invite « tout le monde à faciliter la tâche aux services chargés de son application ».

Source : Apanews

 

Mauritanie: vaste campagne de répression contre les médicaments falsifiés

Mauritanie: vaste campagne de répression contre les médicaments falsifiésRFI Afrique - En Mauritanie, deux grosses officines pharmaceutiques ont été fermées à Nouakchott par les autorités sanitaires.

C’est la première étape d’une vaste campagne de répression contre ceux qui importent et la commercialisent des produits pharmaceutiques falsifiés. Depuis le 29 octobre, les inspecteurs du ministère de la Santé sont à pied d'œuvre.

Ils ont commencé un travail d’inventaire des tous les médicaments dans les 400 dépôts pharmaceutiques de Nouakchott pour en déterminer l’origine et la qualité.

C’est notamment le cas d’Ahmed Mohamed Boudahi, inspecteur général : « Nous agissons dans le cadre d’une réorganisation du secteur pharmaceutique du pays. Nous voulons que tous les acteurs se conforment à la loi de 2010 sur les pharmacies. Ce n’est pas souvent le cas. Il faut respecter le cahier de charge pour avoir l’agrément en vue de l’ouverture d’un dépôt de médicaments et d’une pharmacie avec un docteur dans ce domaine en permanence. Il faut que les médicaments soient de bonne qualité et bien conservés. »

En cas de non-respect du cahier des charges, l’inspecteur général du ministère de la Santé réaffirme la fermeté du gouvernement : « Le 30 novembre, c’est la fermeture des officines qui n’auront pas rempli le cahier de charge. »

Beaucoup de pharmaciens trouvent le délai très court. Ils envisagent demander au gouvernement un délai d’un mois supplémentaire.

Source : RFI Afrique

 

Une vingtaine de cliniques privées fermées à Nouakchott pour activité illégale

Une vingtaine de cliniques privées fermées à Nouakchott pour activité illégaleApanews - Une vingtaine de cliniques médicales privées à Nouakchott ont été fermées par les autorités mauritaniennes pour activité illégale, a-t-on appris, lundi soir, de sources proches du ministère de la Santé.

Ces cliniques, pour la plupart des cabinets dentaires, sont accusées de travailler sans agrément, précisent les mêmes sources. Elles ont été fermées sous la contrainte par des équipes d’inspection relevant du ministère de la Santé et accompagnées par des éléments de la police et de la gendarmerie.

Les propriétaires de ces cliniques ont été arrêtés et soumis à des interrogatoires de la police sur la violation de la législation qui interdit l’exercice médical privé sans autorisation.

Ces mesures s’inscrivent dans le cadre d’une politique de rigueur annoncée par le nouveau ministre de la Santé mauritanien et bénéficiant d’un large soutien de l’opinion publique nationale, notamment les usagers des réseaux sociaux.

La nouvelle politique prévoit la fermeture de toutes les cliniques, laboratoires ou pharmacies travaillant illégalement ou ne respectant pas l’ensemble des lois en vigueur dans ce domaine.

Elle contient particulièrement la mise en œuvre très attendue par le public d’une décision consistant à éloigner d’au moins 200 mètres les grandes pharmacies ouvertes à proximité des principaux hôpitaux de Nouakchott.

Cette mesure est particulièrement décriée par les investisseurs dans la distribution des médicaments qui disent redouter la destruction de centaines de millions d’ouguiyas injectées dans le secteur et la privation d’un grand nombre de personnes de leurs emplois.

Source : Apanews

 

 

Santé : plus de 700 millions MRO pour la construction de l’institut de recherche en matière de santé

Santé : plus de 700 millions MRO pour la construction de l’institut de recherche en matière de santéSahara Médias - La Mauritanie et la Chine ont signé mercredi un accord en vertu duquel cette dernière financera la construction d’un institut national pour la recherche en matière de santé en Mauritanie. La nouvelle infrastructure sera construite sur une superficie de 7.800 m2 et un coût financier de 746.200.000 MRO.

Ella abritera un laboratoire pour les bactéries, des autres pour les virus, les parasites, la génétique, la biologie et enfin un autre pour la surveillance de la qualité de l’eau et des aliments.

Cet institut disposera également de laboratoires PII et PIII capable d’abriter des agents de maladies extrêmement dangereuses comme par exemple les virus de la fièvre hémorragique, selon le secrétaire général du ministère de la santé Ahmed Salem O. Bouheda.

Cet institut disposera également de bâtiments administratifs constitués de bureaux, trois salles de réunion d’une capacité de 50 à 100 places, une bibliothèque, un restaurant et une salle de prière.

Source : Sahara Médias (Mauritanie)